Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le monde de K

Road trip ouest américain (Tome 2)

Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 9

Miroir.
(Oui, c’est une nouvelle couleur qui reflète toutes les autres).
 
Plus de réseau téléphonique, des gaufres pour le petit déjeuner, la voiture qui file au travers d’une Amérique rurale, au cœur du Wyoming, des daims sur le bord des routes, un policier sympathique, des travaux tous les 20 kilomètres, l’arrivée à Jackson, ville huppée de sports d’hiver, puis Grand Teton NP, un pique nique rapide et le trail pour le lac Taggart, des petites jambes vaillantes, des écureuils dans la forêt, des souvenirs canadiens, une histoire de fées et de Dora pour agrémenter le retour, le String lake, les points de vue sur la snake river, La Chapelle de la transfiguration , la déception de l’hôtel, le spectacle de cow-boy en pleine rue, la très chère Jackson hole où les prix atteignent les sommets de Grand Teton, demain direction Yellowstone NP...
 
Miroir comme ces paysages désertiques à perte de vue dans le rétroviseur, comme le ciel dans la Snake river , comme les montagnes de Grand Teton dans le lac Taggart...
 
enlightenedPetites notes informatives
Rock Spring --> Jackson Hole 178 miles/287 km
Direction Jackson Hole, point d’entrée pour le parc de Grand Teton, la ville a des airs de station de ski très huppée (elle en a aussi les prix), l’objectif était la randonnée du lac Taggart, donc après avoir passé l’entrée du parc (l’endroit où l’on a le plus attendu, et comme d’habitude on avait choisi la mauvaise file, celle qui n’avance pas), le parking était déjà plein mais je mets toujours en avant mon adage: « attendons 5 minutes, une place va se libérer » et ça marche. Un pique nique et direction la randonnée du Lac Taggart, pas trop de crainte pour les ours vu le nombre de personnes croisées, des petites cascades avec des ponts de bois, la forêt, des écureuils dans les arbres, et puis le Lac Taggart, majestueux. Il faut s’éloigner un peu car pas mal de monde aux abords. On reprend ensuite la voiture et direction le String Lake, là encore on utilise l’adage des cinq minutes et ça fonctionne. Goûter sur les tables de pique nique ombragées, par contre les abords du lac sont envahis, chaque portion de terre permettant l’accès à l’eau est occupé, certains ont même mis leurs chaises dans l’eau, je ne pourrai donc pas y tremper les pieds . Ensuite on décide de revenir sur Jackson en continuant la boucle, avec arrêts à Owbow Bend, snake river overlook puis chapel of transfiguration (pour le coup il faut à nouveau passer la guérite du ranger et à nouveau faire la queue).
Hôtel Jackson Hole, je ne sais même pas si j’en parle....
Mountain Modern Motel, le plus cher du séjour (une chambre cave pour 6, déco super mais rez de chaussée donnant sur un mur, pas de draps pour deux d'entre nous, pas d'isolation, des pas sur nos têtes toute la nuit, à 6h du matin nous étions partis, bref, on oublie)
On part à pieds jusqu’à Town square, au milieu des boutiques de luxe quelques tee shirts à la gloire de Trump, les arches en bois de cerf et à 18h15 le Town square shootout, un peu impressionnant pour les enfants avec les bruits de coups de feu et dialogues pas très compréhensibles, les enfants ont aimé quand même, cela dure quelques minutes, on achète une pizza chez Pinky G'S pizzeria pour la manger dans notre cave à tour de rôle (oui parce que deux chaises avec une table minuscule, cet hôtel vend du rêve) et une lessive avec une seule machine en fonctionnement  et plus de 7 dollars, bienvenue à Jackson Hole .
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 10

Yellow
 
Sur la route dès 6 heures du matin, la traversée du Grand Teton NP au lever du soleil, le West thumb geyser Basin, premier arrêt à Yellowstone, cette émotion d’être là, enfin, les enfants qui courent sur les pontons, émerveillés, la Hayden Valley tant attendue, les bisons, de loin puis de près, qui traversent la route juste derrière la voiture, un grizzli qui dort au loin et puis un grizzli à quelques mètres, la joie des garçons, des biches au milieu des routes, le grand Canyon de Yellowstone à qui le parc doit son nom, une cascade sur fond « yellow », un pique nique dans un endroit secrètement gardé , la fermeture du parking de Norris, la loooongue attente du fait de travaux, mammoth hot springs et ses terrasses, la route jusqu’à Roosevelt, des cabines en rondins, une ambiance surannée, de multiples allers retours le long de la Lamar Valley, des centaines de bisons jusque devant notre voiture, encore un pique nique, demain direction l’endroit le plus fréquenté du parc....
 
Yellow comme cette roche qui a donné son nom au Parc, comme cette terre où paissent les bisons, comme les cerfs croisés furtivement, comme les herbes derrière lesquelles un grizzli cherche sa nourriture....
 
La phrase du jour(collective): « waouh, un bison, non des bisons, juste devant la voiture! Aaaaahhh un ours, non un grizzli! » Bref, on est à Yellowstone .
 
enlightenedPetites notes informatives:
Jackson Hole --> Yellowstone 135 miles/ 216 km
Yellowstone, on retraverse grand Teton par la route 191, entrée dans Yellowstone, petit déjeuner sur les tables de pique nique a West Thumb et ça y est!!!! NOUS Y SOMMES, puis la Hayden valley et les premiers bisons, un attroupement et le premier ours (grizzly d'après les enfants?), le grand canyon avec malheureusement le oncle Sam’s trail fermé , nous faisons tous les autres points de vue, beaucoup de mal pour se garer à Lookout point, mais souvenez vous de l’adage et hop, une voiture qui part juste devant nous. On change le programme vu que nous sommes en avance , on va manger notre pique nique à Virginia Cascade (pas un seul touriste français, c’est visiblement un bon plan américain) , on tente Norris mais un ranger interdit l’entrée du parking, on file donc au Nord direction Mammoth, et là 25 mn d’attente à l’arrêt complet du fait d’une circulation alternée (sur 5km), puis Lower Mammoth Hot Springs, le parking- l’adage, une balade sous la chaleur, un ours encore en direction de Tower Roosevelt , et une cabine désuète.
Hôtel: Roosevelt Roughrider Cabin, une cabane avec trois lits doubles, électricité, poêle à bois non utilisé mais bois à disposition, des tiroirs de table de nuit (vous en comprendrez l’importance demain) pas d’eau mais sanitaires à côté, très propres (ça change des toilettes des parcs) .
On reprend la route en fin de journée pour un pique nique dans la Lamar Valley, et d'innombrables allers retours sur cette route traversée par les bisons.
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 11

Multicolore.
Un départ si matinal qu’on en oublie les deux casquettes de Junior ranger consciencieusement rangées dans un tiroir par deux petites demoiselles, Norris très très tôt, quasiment seuls dans les vapeurs des geysers au lever du soleil, puis le Grand Prismatic vu d’en haut, LE moment tant attendu, la queue sur le parking pour la vue d’en bas, finalement beaucoup moins intéressante, la Firehole drive et une longue attente devant le great fountain geyser, (on improvise même un pique nique) mais il déjoue les prédictions et ne viendra pas.... l’échec de fountain paint pot (trop de monde, on ne peut pas être tôt partout), on file à biscuit Basin, puis le choc de upper geyser basin, comme une sortie d’autoroute à l’approche de Disneyland, beaucoup trop de monde, deux nouvelles casquettes roses préférées du monde entier estampillées Yellowstone, deux cabines en bois avec le old faithful par la fenêtre, quatre enfants qui construisent des cabanes en plein Yellowstone,une première éruption du vieux fidèle, une balade en solo sur la boucle de Geyser Hill (construction de cabanes oblige) , le Old faithful encore, en retard mais beaucoup plus haut, la pluie, la cafétéria du lodge et un repas grec, la foule qui se disperse, enfin, le trail jusqu’à observation point abandonné devant cette pluie qui ne cesse pas....
 
Multicolore, comme ce grand prismatic tant attendu, comme ces dizaines de bassins passant du bleu au jaune, ces bactéries qui régissent les tonalités, comme une journée ici, comme les verres en carton estampillés Yellowstone, comme toutes ces nationalités entremêlées croisées sur les pontons de bois.
 
La phrase du jour: « C’est magnifique, Maman » Mademoiselle C découvrant l’éruption de Old Faithful.
 
enlightenedPetites notes informatives:
Yellowstone 74 miles/119 km
Départ matinal pour Norris, cette fois ci il n’y a personne, c’est surréaliste, lunaire, la brume matinale qui se mêle aux vapeurs, c’est magique. Porcelain Basin puis un peu de Back Basin jusqu’à Steamboat geyser, majestueux dans ce silence matinal, direction le parking du fairy Falls trail (et une place donc), pour le Grand prismatic, la vue incroyable sur le belvédère mais un monde fou, je voulais quand même le voir d’en bas, il doit être aux environs de 11 heures du matin, des voitures sont garées le long de la route, il y a une file à l’entrée du parking, on s’y positionne, Monsieur K fait la tête, l’adage va fonctionner mais ce sera un peu plus long, sauf pour mes fils et moi,nous filons tous les trois à pieds voir de près ce Grand Prismatic que j’ai tant aimé d’en haut (3 lieux me tenaient vraiment à cœur: Monument Valley, le Grand prismatic et The Wave à VOF) , bon ben, je l’ai tant aimé d’en haut....
Soudain on se demande où sont les casquettes roses de Ranger des filles, "ben maman, on les a rangées dans le tiroir" (mes filles, ces fées du rangement) , le tiroir des cabins de Roosevelt , à des kilomètres de là, sans aucune certitude de les retrouver ....(Le parc de Yellowstone fait la superficie de la Corse)
On remonte vers Upper Geyser Basin avec la Firehole drive, on s’arrête en voyant une nuée de chinois devant Great Fountain Geyser (on est masos), effectivement il est 10h45, éruption prévue entre 8h30 et 12h30, la piscine est remplie (elle se remplit environ 100 minutes avant l’éruption), on pique-nique donc ici, midi passe, point d’éruption et la piscine se vide. Bref, on s’en va , on essaye Fountain Paint Pot mais trop de monde, on file vers Lower avec d’abord Biscuit Basin puis Old Faithful. Le choc, c’est Disneyland on ne sait pas où se garer, tout est trop grand, trop agité, on part à pied, en quête des casquettes (où l’on apprend qu’elles sont spécifiques du parc de Dinosaur National Monument...), on fait les boutiques (et il y a de quoi dépenser son argent) on tombe finalement sur deux casquettes roses estampillées Yellowstone, les casquettes de ranger sont oubliées...
On regarde les horaires et on s’installe pour le spectacle d’Old faithful, on récupère nos cabins, la dame de l’accueil est absolument charmante, les cabins sont hyper bien placées, les deux accolées avec vue sur le
Old faithful par la fenêtre, les enfants font des cabanes pendant que je fais la boucle de Geyser Hill, on regarde à nouveau l’éruption, on mange à la cafétéria du Oldfaithful (une assiette grecque) et je suis obligée d’abandonner Observation point prévu avec les garçons parce qu’il se met à beaucoup pleuvoir ...
Hôtel: Old faithful cabin, un vrai coup de cœur deux cabines de deux lits doubles chacune, un lavabo, des sanitaires à proximité très propres .

 

 

Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 12

Blanc
Une grasse matinée jusqu’à 6h45, des écureuils au sortir de notre cabane, une marche sur Geyser Hill puis un tour jusqu’au Old Fairhful inn pour en admirer l’architecture intérieure, une ambiance trappeur, un petit déjeuner copieux, faits d’immenses pancakes et de toasts, le calme d’un general store si tôt le matin, une dernière rencontre avec Old Faithful geyser, il faut bien rendre les clés de cet endroit idyllique, une tentative réussie de parking pour Fountain paint pot, encore des geysers, les garçons qui ont pris l’habitude de demander les délais et durée d’éruption, et ce Clepsydra geyser qui érupte en permanence, des marmites bouillonnantes, les dernières vapeurs qui nous chauffent dans le froid matinal, une petite fille qui se prend de passion pour les plans des brochures et qui nous refait en boucle le chemin de nos cabanes jusqu’aux toilettes en listant tous les ponts à traverser, et puis Au revoir Yellowstone, une vraie émotion de s’être trouvés ici, coupés du monde #parcequenplusnousnavionsaucunréseautéléphoniquemercifree dans cette ambiance irréelle, parfois extra terrestre, à crapahuter au milieu de merveilles de la nature sur le plus grand volcan du monde, la route pour Idaho Falls, le bref passage dans le Montana, nous voici dans l’Idaho, un repas dans le McDonalds local, à l’ancienne avec les habitués , communiquant directement avec la boutique de la station service, un nouvel hôtel, noté 6/5 sur le TripAdvisor des enfants, alors on profite de cette pause après les parcs, une piscine et un jacuzzi pour nous six, un repas chaud le soir #mercilemicroondesdanslachambre et bien sûr on se couche tôt car demain on retourne 760 km plus au sud.
 
Blanc comme le Old Faithful en éruption, comme le Lion geyser qui se donne en spectacle juste lors de notre passage, comme ces nuages rejoints par la vapeur des geysers, comme cette brume chaude matinale qui nous enveloppe.
 
enlightenedPetites notes informatives:
Yellowstone --> Idaho Falls 140 miles/226 km
Balade sur Geyser Hill, Beehive Geyser en éruption, retour via Castle Geyser puis petit déjeuner fait d'immenses pancakes, dans un endroit fréquenté par les employés du parc (je n'ai pas retenu le nom),  une dernière fois le Old Faithful, puis fountain paint pot, la route jusqu’à Idaho falls, quelques courses et on se pose à l’hôtel;
Hôtel Home 2 suites by Hilton Idaho Falls, une grande chambre 2 lits doubles + un canapé lit, tout est neuf. Une lessive (impossible de trouver où mettre les
Quarters dans cette laverie flambant neuve, me voilà à la réception, et la gentille demoiselle m’explique que c’est gratuit.... je repense à la cave à 7 dollars de Jackson Hole (oui il n’y avait pas que la chambre, même la buanderie était dans une cave) et je  lance cette machine à laver en écoutant la musique avec des sièges à disposition... Pause pour les enfants avec piscine et jacuzzi , ballons et frites de nage à disposition.
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 13

Red.
Un lever très matinal pour une longue route, 760 km plus au Sud, des enfants qui sommeillent un peu, un arrêt dans un Burger King très local, Salt Lake City vue de la Highway I15, des histoires de file de gauche très complexes, le changement de décor avec la traversée de Red Rock Canyon, l’arrivée à Bryce Canyon City, un complexe ultra touristique mais à 5 mn du parc, une immmmmmense chambre, une boutique dans laquelle le kitch est prépondérant, la navette pour Bryce avec un chauffeur investi, qui souhaite recruter nos quatre enfants en tant que Ranger, un peu d’humour, une descente à Inspiration point (malgré l’insistance du chauffeur pour nous arrêter au Visitor center et enrôler nos enfants) , la première vue sur l’amphithéâtre, la marche jusqu’à Sunset puis sunrise point, le long des impressionnantes falaises non sécurisées, une petite blessure au genou pour Mademoiselle C, une navette bien remplie, un retour en voiture le soir pour un pique nique dans le parc, le coucher de soleil sous les nuages, mais l’heure idéale pour un festival animal: cerf qui traverse la route, daims et leur mère, chiens de prairie, petits écureuils, ne manque plus que le lion des montagnes....
 
Red comme les roches du Red Rock Canyon, comme certains hoodos de Bryce Canyon, comme la coque des babybels des pique nique....
 
La phrase du jour: « ils sont trop mignons! » Mesdemoiselles C et E devant les petits daims....
 
enlightenedPetites notes informatives
Idaho Falls --> Bryce Canyon 477 miles/768km
Longue route pour Bryce canyon, I15 un peu monotone, puis Red Rock canyon, nouveau Disneyland avec Bryce Canyon City. Industrie bien rodée au Best western plus ruby’s inn, immense complexe hôtelier avec restaurant, boutiques, piscine. On nous annonce que le petit déjeuner est offert, tant mieux, ce n’était pas prévu. La chambre sent un peu le renfermé mais elle est immense, deux lits doubles et un canapé plus une autre chambre avec un très grand lit. On prend la navette devant l’hotel (ne pas oublier le pass America, il est demandé par le chauffeur du bus ), arrêt à Inspiration point puis rando jusqu’à Sunrise point, retour en navette puis on repart en voiture pour le pique-nique au coucher de soleil (qui n’est pas le meilleur moment , il faut privilégier le lever de soleil.).
Hôtel Best Western plus Ruby's Inn, une chambre 3 lits doubles.
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 14

Vert arbuste.
Mettre le réveil à 5h45, emmener les enfants encore en pyjama voir le lever de soleil sur Bryce canyon, il paraît que les premiers rayons du soleil font rougeoyer les hoodos , avoir checké la météo avant: OK, et puis finalement attendre en vain, dans un froid glacial, que le seul nuage de ce si joli ciel daigne s’éloigner un peu. Bref, pas de lever de soleil. Prendre un chouette petit déjeuner et enchaîner par la route jusqu’à Kolob Canyon, la partie Nord de Zion NP, celle moins touristique, sans shuttle obligatoire ni foule. Faire la randonnée de Timber creek pour prendre de la hauteur et dominer le canyon à presque 360 degrés, les regarder crapahuter (et imaginer que l’on traverse des rivières lors d’un passage astucieux destiné à limiter les dégâts en cas de pluie abondante ), pique niquer au pied des falaises, reprendre la I15 pour gagner Saint Georges, arriver tôt à l’hôtel mais pouvoir prendre la chambre, profiter de l’immense piscine et du grand jacuzzi juste tous les 6, s’émouvoir des jeux qu’ils inventent à 4 #mêmesicestunedrôledhistoirededinosaure, manger une pizza dans la chambre, ralentir le rythme en cette fin de voyage, se dire que demain on se lèvera plus tard (7 heures? 😂)
 
Vert arbuste comme les pins dans Bryce Canyon, comme ceux qui surgissent de Red Rock Canyon, comme ce tapis vert à perte de vue à Kolob Canyon, comme les golfs si bien entretenus de Saint George
 
La phrase du jour: « Maman, est ce que je peux étudier le plan? » Mademoiselle C , 4 ans.
 
enlightenedPetites notes informatives:
Bryce Canyon --> St George 153 miles/246 km
Réveil très tôt pour le lever de soleil. J’avais regardé la météo avant. Beaucoup de monde à sunrise point, difficile de trouver de la place sur la plate forme, il fait froid, il n’y a qu’un seul nuage mais du coup point de lever de soleil. Direction le petit déjeuner de l’hôtel puis Zion partie nord, secteur de Kolob canyon , payante mais incluse dans le pass America the beautiful, ce n’est pas très clair quand on arrive, il faut en fait s’arrêter au Visitor center, se garer sur le parking et aller présenter son pass (ou payer) à l’intérieur, (cela est donc dépendant de la compréhension et de l’honnêteté des gens, d’autant que c’est le seul endroit où la ranger a fait une réflexion, elle trouvait que la signature de Monsieur K(qui avait bavé ( la signature, pas monsieur K)), ne ressemblait pas suffisamment à celle de son passeport (ce qui était vraiment chipoter d’autant plus qu’il restait la deuxième case vide dans laquelle il aurait pu signer à nouveau), puis direction le bout de la route (qui n’est pas rouge de ce côté ci) , randonnée de Timbercreek overlook trail, puis pique nique sur les tables à l’ombre, route vers St George.
Hôtel Hyatt St George convention center , tout neuf, grande piscine extérieure pour nous tous seuls, jacuzzi, une chambre 2 lits doubles, un canapé lit.
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 15

Gris.
La grasse matinée prévue s’est soldée par un échec, tout le monde étant réveillé dès 6h45, un petit déjeuner à l’hôtel et puis Snow canyon state park à quelques minutes de route, parc qui n’a rien à voir avec la neige mais tout à voir avec le nom des deux frères l’ayant découvert, des airs d’Arches NP sans personne, d’abord la randonnée du whiterocks amphitheater, et les enfants qui s’en donnent à cœur joie sur ces roches blanches, puis le lava flow trail, parsemé de lave, jusqu’au lava tub dans lequel on se risquera pas à descendre , et enfin le Jenny’s canyon trail , avec un slot canyon au bout en récompense (et en bonus un peu de fraîcheur...), point de serpent ni de Gilda monster, ce terrible lézard orange et noir, juste un lapin 🐇 , quelques oiseaux et des petits lézards 🦎 inoffensifs, aucun français à l’horizon, c’est une première, un arrêt à Mesquite et déjà des casinos partout, on s’approche de Las Vegas, un McDonalds avec des jeux dernier cri, la traversée de déserts de cactus 🌵, un hôtel au milieu de nulle part , une pause piscine et jacuzzi (mais surtout piscine, il fait 42 degrés, attisés par un vent chaud, #bienvenuedansledésert), une étude attentive des horaires et direction la valley of fire, juste avant la fermeture du Visitor center, une chèvre des montagnes au bord de la route, l’émerveillement devant la beauté de ce parc (et tellement peu de monde), #hikingisnotrecommendedduetoextremlyheat , un goûter à l’ombre, les points de vue, le rainbow vista ❤️, une nouvelle chèvre des montagnes, le soleil qui descend lentement, cette chaleur toujours oppressante, 17h30, départ pour the Fire Wave, réserve d’eau casquettes et crème solaire, pas la plus longue mais la plus éprouvante de toutes les randonnées faites jusqu’alors, dans ce désert brûlant, des pauses boisson, un grand lézard blanc et puis la star, cette vague dans le soleil couchant, pour nous seuls pendant 20 mn, des garçons qui cherchent et trouvent des silex, un petit accident d’objectif, #oufilfonctionneencoremaislevoilàmarquéparsonpassageici , la remontée ardue, nous visages plus que rougis, la satisfaction d’avoir fait cette découverte en famille, des douches rafraîchissantes, un pique nique dans la chambre, la Clim en bruit de fond alors qu’il fait toujours plus de 40 degrés dehors....
 
Gris comme cette lave sur laquelle les enfants crapahutent, comme notre voiture pour ce road trip, comme toutes ces routes arpentées depuis le début de ce voyage,
 
La phrase du jour: « Never forget that I love you » Mesdemoiselles C et A ❤️, avant de se coucher ....
 
enlightenedPetites notes informatives:
St George --> Overton 131 miles/210 km
Le matin, direction Snow Canyon State Park, une vraie belle découverte que ce parc à quelques kilomètres au nord de st George, très peu de monde, des supers balades: White rocks natural amphithéatre, Lava flow trail et Jenny's canyon pour nous, mais beaucoup d'autres encore). Paysages très variés, du slot canyon aux champs de laves, en passant par les roches rouges, les cactus, l'amphithéâtre blanc....
Puis route vers Overton, la chambre d’hôtel n’est pas prête alors on tourne un peu en rond, North shore inn at lake Mead , une chaleur folle on passe un peu de temps dans la piscine avant de partir vers 16 heures direction VOF . L’entrée est affichée à 25 dollars mais il n’y a plus personne dans la guérite, les solutions proposées sont: laisser l’argent dans une enveloppe ou payer au Visitor center. On file donc au Visitor center, bonne surprise, eu égard à l’heure un peu tardive , on ne nous fait payer que 10 dollars pour obtenir le précieux ticket à afficher sur le pare brise, visite de l’exposition qui plait aux enfants puis à 16h30, fermeture du centre, on goûte sur une table de pique nique a l’ombre, on prend ensuite la White dome road vers le Nord, on croise très peu de voitures, il faut dire que les panneaux au Visitor center avaient de quoi refroidir (super jeu de mots) les plus téméraires: randonnées fortement déconseillées du fait des chaleurs extrêmes. Si vous vous souvenez, dans mon top 3 des choses à faire il y  avait The wave....arrêt à Rainbow vista, magnifique point de vue, puis le parking pour the wave : des litres d’eau casquettes et crème solaire et à 17h30, c’est parti (partout aussi des panneaux pour dire qu’il est formellement interdit d’être encore dans le parc après le coucher du soleil, qui se couche ce jour là à 19h30- dilemme, impossible de voir le coucher de soleil en haut de la vague, donc), le vent est brûlant, le soleil tape encore pas mal, cette randonnée n’est pas la plus longue mais c’est la plus éprouvante. La récompense, la vague pour nous tous seuls pendant 20 minutes, lorsque nous retrouvons notre voiture , certains commencent tout juste (il n’est pas loin de 19h) . Monsieur K fait remarquer que le trajet pourrait être bien plus court si l’on coupait tout droit... le retour en voiture est magique, ce parc tient toutes ses promesses...
Hôtel North Shore inn at lake mead (l'hôtel le plus proche de VOF, une vingtaine de minutes en voiture), deux chambres de deux grands lits chacune.
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

Chapitre 16

Clinquant (oui, encore une nouvelle couleur).
 
On avait dit grasse matinée, on a péniblement tenu jusqu’à 7 heures, un petit déjeuner avec des gaufres self-prepared, la brève route pour Las Vegas, la chaleur accablante de la ville, on décide de payer plus cher pour avoir un early Check-in et ainsi poser nos bagages et nos jambes fatiguées au 35eme étage du Planet Hollywood, grignoter puis retourner affronter le soleil de plomb, entrecouper le circuit de passages réfrigérés au Bellagio puis au Caesars palace, rester songeurs devant les flamands roses et les tortues du Flamingo, manger les glaces les plus chères du monde, à d’ improbables parfums (birthday cake et cotton Candy), prendre la direction de south strip, goûter les saveurs de la firme coca cola dans le monde entier, l’occasion de fous rires partagés devant des recettes à l’arôme médicaments, abandonner l’idée du New York New York, trop loin, rentrer et profiter de la moindre brume diffusée par les restaurants, s’assoir devant la fenêtre et observer le soleil qui se couche sur cette ville grouillante et brûlante, qui définitivement ne m’a pas conquise, mon cœur n’a pas suivi et est resté dans la Valley of fire....
 
Clinquant comme les néons en plein jours, les boules à facette gigantesques, les immenses panneaux lumineux, les accoutrements d’étranges personnages croisés sur le Strip, les enseignes des hôtels et des boutiques de luxe.
 
La phrase du jour: « est ce que d’ici on peut voir Las Vegas? » Monsieur A, 5 fois consécutives pendant la partie routière du jour.
 
enlightenedPetites notes informatives:
Overton --> Las Vegas 67.5 miles/109 km
Route pour Las Vegas, on paye pour le early check inn pour une chambre sur deux, afin d’avoir un endroit où se poser, d’autant qu’il faut traverser un centre commercial Miracle mile pour aller du parking à l’hôtel. Puis on tente des sorties brèves, la chaleur est intenable, le Caesar palace, le Bellagio, il faut beaucoup marcher pour voir quelque chose, les enfants saturent, le Flamingo, à chaque fois il faut traverser les casinos (au début j’étais très gênée, j’avais lu que c’était interdit aux enfants, je pensais qu’on allait nous expulser, mais au final c’est quasiment une obligation de passer par là ), les enfants aiment bien mais moi pas du tout, ces flamands roses et tortues dans ce marigot au pied d’un hôtel me font une drôle d’impression, la boutique coca cola où l’on teste les saveurs du monde entier, on abandonne le New York New York, tout le monde fatigue, des filles très peu vêtues (sauf de quelques plumes) tentent d’amadouer mes petites demoiselles de 4 ans, bref, on n’adhère pas, le meilleur endroit de Vegas c’est notre chambre du 35 ème étage au Planet Hollywood....
Planet Hollywood, deux chambres communicantes de deux lits chacune, salles de bains immenses, chambres neuves. Par contre, pas de vue sur les fontaines du bellagio (le monsieur de l’accueil nous a dit que ça n’existait pas cette vue là pour les chambres communicantes)
Pizza dans la chambre le soir, même pas le courage de ressortir alors que j’avais repéré deux trois restaurants .
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)
Road trip ouest américain (Tome 2)

La page se referme donc, le lendemain, l'avion, le retour, la réintrégation du quotidien toujours follement animé.

Mais préparer déjà le prochain road trip...

Merci pour vos passages...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
j'adore j'adore ! encore une fois chapeau pour ce superbe compte-rendu de ces vacances superbes <3
Répondre
L
Merci beaucoup!
S
Merci pour ce très long et beau compte-rendu !!! Ce n'est pas du tout un voyage que nous prévoyons de faire alors je me suis régalée.
Vous avez déjà une idée de votre prochaine destination ?
Répondre
L
Merci beaucoup (c'est vrai que c'était un peu long comme article ;)). Les destinations sont déjà prêtes pour les 3 prochaines années ...Pour 2020, moins loin, un road trip à travers la Suisse et l'Autriche, pour surtout rayonner dans les Dolomites.
M
Waouh ! magnifique !! je reviendrai plus longuement pour lire les commentaires (je suis au boulot...) mais les photos sont superbes et parfois émouvantes, surtout celles des enfants de dos, les frères protecteurs enlaçant leurs soeurs. J'adore votre blog, je vous suis depuis longtemps, silencieusement, mais là j'ai eu envie de vous laisser ce petit mot :-) Merci pour ce partage.
Répondre
L
Merci beaucoup! C'est gentil d'être sortie de l'ombre! Je suis très touchée par vos mots...
L
Tes photos sont époustouflantes !!!!!!!!!!!! (les 2 tomes !) Je n'ai pas eu le temps de tout lire mais bravo pour ce temps passer à détailler votre roadtrip de la sorte :)
C'est rigolo, sur la dernière photo on dirait que tu as 2 paires de jumeaux :D
Répondre
L
Merci! Je comprends qu'on ne lise pas tout, cet article est surtout fait pour ceux qui veulent préparer un tel voyage, et pour moi aussi, pour les souvenirs... et oui c'est vrai tu as raison, en position assise, on dirait deux paires de jumeaux!